Juliette Armanet – L’indien

1060x800

C’est à Lille que Juliette Armanet voit le jour avant de grandir en banlieue parisienne. Passionnée de piano comme ses parents, elle écoute énormément de musique et passe elle-même derrière l’instrument, étudiant le piano classique avant d’abandonner à l’âge de onze ans, ce qu’elle avouera par la suite regretter. Mais l’adolescence lui permet de découvrir les albums de Véronique Sanson, William Sheller, Alain Bashung, Barbara ou encore Alain Souchon. Le déclic s’opère et la jeune fille décide bientôt de composer ses propres chansons. Mêlant la chanson à l’electro, elle se fait remarquer dès l’année 2014, alors qu’elle a entre-temps embrassé la carrière de journaliste, avec un premier morceau qui attire rapidement l’attention des professionnels, « L’Amour en solitaire ». Logiquement, un EP de quatre titres suit en 2014, intitulé Cavalier Seule, précédant l’album Petite amie qui sort en avril 2017. (Olivier Roubin)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s