Presque oui – Tout me parle de toi

Presque Oui, c’est Thibaud Defever, un chanteur-guitariste tendrement persuasif accompagné, soutenu, sublimé par un violoncelliste-flûtiste-percussionniste rêveur et non moins virtuose.
De la chanson en musique de chambre, baignant dans un imaginaire raconté en histoire finement ciselées.
Après différentes formules en duo, d’abord avec sa compagne puis avec un violoncelliste-flûtiste sur le précédent album Ma bande originale, le chanteur et guitariste Thibaud Defever choisi de réunir un ensemble de musiciens pour donner à sa musique de nouvelles teintes. L’ambiance générale de ce disque est intime, feutrée, bien que la présence de batterie donne du corps aux compositions, de même que les cuivres par-ci, les cordes par-là.

po

Incarné par cette attachante voix de conteur, De toute évidence s’écoute avec la certitude de tenir entre ses deux oreilles un beau disque compagnon. Le ravissement est immédiat. Qu’il soit avec sa guitare à qui il a juré fidélité, ou poussé aux fesses par des harmonies mouvantes, Thibaud Defever sait nous prendre par les bras et les sentiments avec une infinie justesse. La théâtralité en sommeil, Thibaud ne se retranche plus forcément derrière une pirouette pour désamorcer une émotion. Il attaque désormais frontalement ses chansons. Celles-ci, élégamment ciselées avec la fidèle Isabelle Haas et impulsées par des références aussi bien cinématographiques que littéraires, tournent autour de l’absence. À nouveau, les mots marquent par leur authenticité. Toujours cette beauté du verbe, toujours cette rigueur de construction, toujours cette pétulance de la syntaxe, toujours ces métaphores inspirées. Le disque se projette avec un égal bonheur du côté de la morsure du manque, de l’incertitude amoureuse, d’une vie fantasmée, d’un sentiment de plénitude. Avant de faire la nique à la faucheuse sur une mélodie primesautière, un morceau déchirant qui vous force à poser un genou à terre. Du noir lumineux, poétique, charnel. Sans aucun doute un des sommets de cette galette. On croyait connaître Thibaud Defever. De toute évidence, on n’a pas fini de le découvrir. (facebook, fipradio, amazon)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s