Un vendredi incendiaire

xavier-plumas03

Bientôt vingt ans que Xavier Plumas écrit des chansons singulières avec sa meute de loups qui change au gré des circonstances (Tue-Loup, Fulbert, De Vasconcelos…). Comme Holden récemment et comme tant d’autres artistes jadis signés mais aujourd’hui trop marginaux pour des labels sans moyens, il s’en remet désormais au crowdfunding pour donner une chance à ses chansons d’être entendues. « Le cabinet vaudou des curiosités d’Adèle », son deuxième album solo, est né de la manne de contributeurs tous impatients d’avoir des nouvelles d’un artiste encore bouillonnant. Et, outre un bien joli titre, il renferme un bel objet sonore.

Après un neuvième album de Tue-Loup sans éclats paru en 2012, c’est dire si l’on est ravi de retrouver un Plumas inspiré. Pourtant il s’agit toujours de cette poésie rugueuse et sensuelle qui scrute les âmes, les gestes et les interstices, creusant inlassablement le même sillon pour en faire surgir des pépites. Plumas est un cadreur doué qui écrit des chansons comme d’autres prennent une photo ou font un plan de film donnant toujours à voir quelque chose d’intéressant là où il n’y a parfois pas grand chose. C’est la force des contemplatifs…(popnews.com)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s