Ça ira tu verras

séverinAvec sa chanson-variété aux sonorités caribéennes, Séverin livre un album léger, qui s’ouvre sur des chansons pleines d’insouciance et installe une atmosphère carpe diem. On se détend sur des airs nonchalants qui font penser à Etienne Daho et Alain Souchon. Cet album plein de fraîcheur est la preuve même que la variété peut être gage de qualité et ainsi réconcilier les réfractaires du genre musical. A mi-chemin, on quitte les îles caribéennes pour se laisser emporter par les violons et toute l’intensité qu’ils émettent. La variété tire alors sur la chanson et c’est ce constant jeu entre les deux genres qui fait la pertinence de l’album. Au milieu de la légèreté et des chansons d’amour se trouvent des chansons critiques portées par des textes poétiques d’une étonnante simplicité. C’est par une explosion multicolore, un duo avec une voix féminine du Brésil, que se termine le disque: de la détente sous les palmiers, on passe à la joie de vivre. Alors, en cas d’un petit coup de déprime, un peu de Séverin est fortement conseillé. (www.longueurdondes.com)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s