Il est toujours vendredi « Quelque part »

Elle est l’air, il est la terre. Elle est ange, il est démon. A eux deux,  ils sont Felipecha

Une alliance qui aura pris du temps.  Felipe et Charlotte se rencontrent dans les couloirs de la fac, à Nanterre et ne perdent jamais contact. Lui, globe-trotter invétéré fait de brefs passages à Paris, elle, décide de terminer ses études et devient la voix de Wax Tailor. Ils ne perdent pas contact et s’octroient des séances musicales furtives. Jusqu’au jour où ils décident d’enregistrer une première maquette en 2005.

felipecha

Les musiques folk-rock de Felipe s’accordent étonnament avec la voix pop de Charlotte qui les illumine tout en subtilité. De fil en aiguille, leur premier album, prend forme, réalisé par Manuel Armstrong, également aux commandes des arrangements. Filipe Montero à la contrebasse, Franck Armand à la batterie et aux percussions et aussi Felipe sur les voix… Le compositeur marque également l’album de sa voix maligne et virile, toujours en contraste charnel avec la douceur de sa muse.  (musique.ados.fr)

(A écouter aussi sur Culturethèque)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s