Quel avenir pour notre planète? Dominique A s’interroge

La France préside et accueille la 21e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21/CMP11), du 30 novembre au 11 décembre 2015. C’est une échéance cruciale puisqu’elle doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous, pour maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2°C.

Dominique-A

Des artistes francophones s’engagent et mettent en scène les grandes causes environnementales dans leurs clips musicaux.
L’auteur-compositeur-interpètre Dominique Ané, alias Dominique A, réussit la combinaison entre chant en français et influences pop anglo-saxonnes. Il est souvent enclin à se produire seul, armé d’une guitare et d’un synthétiseur dans un style minimaliste qui a fait sa renommée, au même titre que son style de chant haut perché et relativement emphatique. Son premier succès, Le courage des oiseaux, en 1992, lui vaut rapidement un statut d’artiste culte et influence une nouvelle génération d’artistes. Il est considéré comme l’un des fondateurs de la «nouvelle scène française», au début des années 1990. Au fil des albums, Dominique A incorpore toujours plus de sophistication et de subtilité dans son écriture et ses arrangements, constituant un catalogue à la fois musicalement varié et artistiquement homogène. (Olivier Duboc – itunes)

On voit des autoroutes
Des hangars, des marchés
De grandes enseignes rouges
Et des parkings bondés,
On voit des paysages
Qui ne ressemblent à rien
Qui se ressemblent tous
Et qui n’ont pas de fin

Refrain :
Rendez-nous la lumière
Rendez-nous la beauté
Le monde était si beau
Et nous l’avons gâché
Rendez-nous la lumière
Rendez-nous la beauté
Si le monde était beau
Nous l’avons gâché

On voit de pleins rayons
De bêtes congelées
Leur peur prête à mâcher
Par nos dents vermillon
On voit l’écriture blanche
Des années empilées
Tous les jours, c’est dimanche
Tous les jours, c’est prier.

Refrain

On goûte aux pieux mensonges
Des cieux embrigadés
Tant de vies sacrifiées
Pour du cristal qui ronge
On voit des fumées hautes
Des nuages possédés
Des pluies orange et mauve
Donnant d’affreux baisers

Refrain

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s