Le Clip du vendredi n’est pas Menteur

En une décennie, Emilie Simon s’est imposée dans le paysage musical français comme une petite fée electro, une musicienne et interprète autant capable d’innover que d’apporter à un large public des chansons en prise avec leur époque. Sa devise de toujours aller de l’avant se concrétise avec l’album Mue par un besoin de concilier les multiples facettes de ses albums précédents et de se concentrer sur l’essentiel : des chansons aussi simples que bien travaillées.

emilie simon
Cette nouvelle production voit Emilie Simon la voyageuse, dans le temps et dans l’espace, revenir à sa base parisienne et à la langue française qui occupe neuf des dix nouvelles compositions de Mue. Offerte en thématique sous-jacente à ce retour aux sources, la Ville Lumière est le cadre de chansons romantiques comme Paris j’ai pris perpète ressuscitant son petit air de boîte à musique electro-orchestrale ou de la ballade dépouillée au possible, Les étoiles de Paris. La capitale, pouvant s’imaginer comme le décor d’autres pièces amoureuses – car il en est beaucoup question dans Mue – habite encore la mélodie au piano Les amoureux de minuit. Ailleurs, la Lune a aussi son importance entre le sussuré The Eye of the Moon et l’électrique Quand vient le jour.
La voix haut-perchée qui habille le funky Menteur et son arsenal de percussions se fait enjôleuse sur le symphonique Encre, assorti de rytmes latins. Le retour aux arrangements de cordes fait écho aux premiers albums de la chanteuse, tel le titre Des larmes, sur lequel se succèdent piano, clavecin et orgue, pendant que la narratrice « amoureuse et malheureuse », pleure des perles. Autre curiosité, Perdue dans tes bras donne lieu à une très belle melodie où plane un air de la Renaissance. En bonus figure une reprise du tube de Chris Isaak, Wicked Games, revu de façon electro-minimaliste. Qu’elle soit nue, seulement vêtue de mots sur la pochette, ou habillée par ses chansons, Emilie Simon a réussi sa mue. (Loïc Picaud – www.music-story.com)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s