Un clip pour qui veut l’entendre

kandidDe son séjour à Manchester, où il s’est exilé pendant 4 ans, Nicolas Driot a ramené Kandid dans ses bagages en 2003. L’année suivante, il grave ses Premiers pas, un premier court recueil intimiste, réalisé avec l’aide de l’ex-complice de Jean-Louis Murat, Denis Clavaizolle. Des premiers pas qui le mènent aux 4 coins de la France (et jusqu’en Chine), avec plus de 250 concerts, assurant notamment les 1es parties de Miossec, Raphaël, Jeanne Cherhal ou encore Daniel Darc
Après avoir prêté sa plume à d’autres (Clara Oleg, Aliplays), Kandid sort son premier véritable album, intitulé A qui veut l’entendre….
Mûri patiemment, l’univers poétique et fragile de ce jeune auvergnat y prend toute son ampleur, étoffé par la réalisation toute en finesse de Christophe Darlot (pianiste d’Aldebert), et par l’arrivée de nouveaux musiciens (batterie: Thierry Astruc / basse : Antoine Saliva / violoncelle & claviers: Bénédicte Piat).
Enregistrées entre Clermont-Ferrand & Besançon, ces 13 chansons aux embruns pop-folk nous font voyager autour d’un thème omniprésent, l’absence, sans jamais pour autant se départir d’une certaine légèreté.
A noter la participation d’Aldebert, du guitariste de Kaolin, du quatuor à cordes Arc & Fact, et de nombreux autres invités: Jeff Chalaffre du groupe Lorlanj, la chorale de l’Ecole de Musique d’Aulnat… (letransfo.fr)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s