Le clip du vendredi vaut le détour

Marion Rouxin est née à l’automne 1977. Après une formation de danse, piano, chant, théâtre et différentes expériences professionnelles en tant que comédienne, elle commence à écrire et crée en 1999 le groupe Paul et Robin qui existera jusqu’en 2006 (3 albums, des centaines de concerts…).
En 2005, c’est la rencontre avec Edouard Leys, Eric Doria et Stéphane Stanger. Figures importantes de la scène musicale Rennaise, musiciens aux multiples influences, ils ouvrent les horizons musicaux de Marion Rouxin et permettent une évolution radicale de son univers. Le désir de travailler ensemble est tel qu’un nouveau répertoire de 14 chansons existe en l’espace d’un été : “Je t’écris” sort en avril 2007. S’ensuit une série de concerts en France.
2009 est l’année de l’écriture : peu de concerts, mais l’enregistrement d’un nouvel album. Un nouveau spectacle verra le jour suite à deux résidences de création courant 2010.

marion rouxin

Marion Rouxin aime la chanson. Son troisième album confirme qu’elle aime le versant électrique de l’exercice, et qu’elle n’est pas sans détester une certaine forme de groove. Un triptyque qu’elle manie en alternant légèreté et profondeur et en privilégiant cette nature qu’elle chérie tant et qui est présente en filigrane tout au long de l’album. « Il a fallu enregistrer les graviers et la mer. En digérer le rythme, la lumière, la respiration » explique-t-elle dans son dossier de presse. Une nature définitivement mis en scène dans D’ici en duo avec Florent Vintrigner de La Rue Kétanou. Autres invités pour mieux saupoudrer sa poésie de fines couleurs pastelles: un quatuor de chanteur gospel, un quartet de cuivres et une chorale d’enfants. L’amour, le temps qui passe ou la maternité trouvent ici un bel écrin composé et réalisé par Edouard Leys également aux claviers accompagné d’Eric Doria (guitare, basse) et de Stéphane Stanger (batterie). Mais sa Bretagne n’est jamais loin avec mille piqures de rappel dans les textes et un enregistrement qui a eu lieu à Montauban-de-Bretagne et une inspiration directement née entre Rennes, Belle île, Groix… Et les volcans d’Auvergne ! Pour prendre de la hauteur? (Hervé Devallan – www.bretagne-actuelle.com)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s