Le clip du vendredi n’appartient qu’à vous!

Sous une apparente légèreté, il y a chez La Jeanne toute l’élégance de mélodies finement ciselées, toute l’exigence de mots choisis, intimes et qui font sens. Un pied dans l’acoustique, l’autre dans la chanson et le cœur latin, il y a ce style sans cesse oscillant entre une certaine tradition et une modernité évidente, à la fois sensible et direct, touchant et entrainant. Il y a ce contraste saisissant entre la nostalgie des textes et le soleil des rythmes, entre un univers coloré, souriant, et une voix profonde.

la-jeanne-scene

La Jeanne, c’est Jane Bréduillard au chant et Robert Baccherini aux guitares et aux compos. Sur cet album ils sont accompagnés d’un célèbre accordéoniste qui a abandonné le musette pour embellir leur musique de jolies mélodies : Alain Musichini. La Jeanne c’est d’abord de jolis textes écrits par Emilie Mouret ou Nathalie Kauffman qui tournent autour de la sensibilité feminine, du sentiment, du souvenir, un peu comme un certain Guillo mais côté femme !
L’alchimie entre tous ces intervenants est réussie, donnant un album qui s’écoute sans lassitude, et je dirais même plus, qui s’écoute avec un plaisir renouvelé voire grandissant…
Musicalement très varié dans les sonorités, les tempos, les genres (tango, bossa, tzigane, folk, chanson…), ce premier album, loin de toute compromission pop commerciale, devrait satisfaire tous les amateurs de chanson française. (lepq.free.fr)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s