Clip du Vendredi n°45 113

Au numéro 113 d’un immeuble de Vitry sur Scène, une banlieue parisienne, trois gamins se lient d’amitié en grandissant. Le numéro de cet immeuble deviendra le nom de leur groupe de hip-hop qui remporte un grand succès grâce à leur mélodies et à leur textes toujours différents.

Tonton du bled

« J’voulais rester à la cité mon père m’a dit « lé lé la »
Dans c’cas là j’ramène tous mes amis « lé lé la »
Alors dans une semaine j’rentre à Vitry « lé lé la »
J’irai finir mes jours là-bas « oua oua oua » »

Un jour de paix

« Si la paix pouvait embrasser ce monde juste un jour.
Une traive, une pause pour que l’on sachent après quoi on court.
Sait on encore ce que signifie l’amour ?
J’ai bien peur que non, Dieu nous le montre tous les jours
La planète tourne à l envers, ça me fait peur,
Voyez-vous les flammes de l’enfer, frères et soeurs
Ne lui vendez pas vos armes »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s