Palmarès des qualif’ de MURES!

Publié: 10 avril 2015 par troismiracles dans Non classé

PALMARES DE MURES

Categorie 13-15 ans

Premier prix : Sabau Paula Claudia, Scoala Gimnaziala Liviu Rebreanu, prof. Haidu Ionela

Deuxieme prix : Stoica Alexandra Gabriela & Frent Flavius Ionut(guitare) , Liceul Tehnologic Vasile Netea,Deda ,prof.Craciun Elena Daniela

Troisieme prix: Tapu Patricia Roberta & Boca Alexandra (piano), Scoala Gimnaziala Liviu Rebreanu, prof.Haidu Ionela

Mention : Moldovan Macrina, Liceul Vocational de Arta, prof. Pascan Mihaela

Categorie 16-17 ans

Premier prix : Morariu Andreea & Cioata Alex (guitare), Liceul Vocational de Arta, prof. Pascan Mihaela

Deuxieme prix :Cioata Alex, Liceul Vocational de Arta, prof. Pascan Mihaela

Troisieme prix: Boca Denisa & Cioata Alex(guitare),Liceul Vocational de Arta, prof. Pascan Mihaela

Mention :Covaciu Diana & Boca Denisa (guitare),Liceul Vocational de Arta, prof. Pascan Mihaela

Categorie 18-25 ans

Premier prix: Sabau Alexandra & Teodor Nicula Golovei (guitare),Colegiul National Al. Papiu Ilarian, prof. Popa Adela

Deuxieme prix : Florea Laurentiu,Liceul Teoretic Andrei Barseanu,prof.Dora Cristina

Troisieme prix, Fekete Timea, Liceul Tehnologic nr. 1, Ludus, prof. Pantea Smaranda

Mention : Andries Vasile Valentin, Universitatea de Arte Tg Mures

Derrière le pseudonyme Fredda se cache Frédérique Dastrevigne, née en 1969 dans les Vosges. À l’âge de cinq ans, elle émigre à Marseille et se passionne dès son plus jeune âge pour la musique, et plus particulièrement le blues. C’est après quelques voyages aux Etats-Unis, à New York et à La Nouvelle Orléans, que Fredda rencontre Pascal Parisot, qui l’initie à d’autres styles musicaux avant de lui prodiguer ses premières armes de chanteuse.
freddaC’est finalement en 2007 que Fredda sort son premier opus en autoproduction, intitulé Toutes mes aventures. Le disque est arrangé par Pascal Parisot, qui est aussi son compagnon dans la vie. Le disque connaît un joli succès d’estime… C’est en 2009 que Fredda revient avec un deuxième opus, Marshmallow Paradise, via le label Microsillon. Le disque, entre mélancolie et bonne humeur, remporte un succès d’estime identique au premier effort de la chanteuse.
En 2011, Fredda remporte le troisième concours du Printemps des Poètes présidé par Matthieu Chédid, en mettant en musique « Plus Loin que nous » d’André Velter. Parallèlement à sa carrière solo, Fredda participe aussi au projet Radiomatic, des reprises de chansons des années 1960, en compagnie de Pascal Parisot. Le troisième album de Fredda, L’ancolie, sort finalement en avril 2012. (Arnaud De Vaubicourt)
Avec Le chant des murmures (2014), il y a une réelle évolution, qui se manifeste par une indéniable générosité, des atmosphères jusqu’à l’orchestration. Plus en avant, la chanteuse évolue dans un univers qui croise la chanson classique à une forme de pop un peu surannée, avec des arrangements généreux. (popnews.com)

Palmarès des qualif’ de Sibiu du 3 avril 2015!

Publié: 4 avril 2015 par lectoratfrancaissibiu dans Non classé

Catégorie 13-15 ans

1er prix – Andreea POSTA – Je ne sais pas, Jonathan Joyce
(Elève de l’école n°20 de Sibiu – prof : Ionela Bischin)
2e prix ex aequo :
. Cristina TALPOS – Dernière Dans, Indila
(Elève de l’école Alamor – prof : Vera Pit)
. Madalina Elena TAVALA et Gabriela VLAD – Je veux, ZAZ
(Elève de l’Ecole n°20 de Sibiu – prof : Cornelia OPRESCU)
3e prix – Denisa LEPADATU – ça ira, Jonathan Joyce
(Elève du Collège Technique « Independanta » de Sibiu – prof : Diana Rodean)

Catégorie 16-17 ans
1er prix ex aequo :
. Csilla KEMENDI – Je veux, ZAZ
(Elève du Collège « Gheorghe Lazar » de Sibiu – prof : Ana Tabusca)
. Mihai-Stefan VACARU-SORA – Beau Malheur, Emmanuel Moire
(Elève du Collège National « Octavian Goga » de Sibiu – prof : Mirela Istrate-Mateescu)
2e prix – Denisa CHITOIU – A casault, Elèves de l’établissement Casault
(Elève du collège technique « Cibinum » de Sibiu – prof : Maria Peana)
3e prix ex aequo :
. Andreea CIBU – Rêves d’enfants, Shy’m
(Elève du Collège National « Lucian Blaga » de Sebes – prof : Cornelia Todor)
. Ionela STANI – Dernière danse, Indila
(Elève du collège technique « Cibinum » de Sibiu – prof : Maria Peana)
mention spéciale – Iuliu-Octavian FLEACA – Alors on danse, Stromae
(Elève du Collège National « Octavian Goga » de Sibiu – prof : Mirela Istrate-Mateescu)

Catégorie 18-25 ans
1er prix – Catalina DUMITREAN – En silence, Amel Bent
(Elève du Collège National pedagogic « Andrei Saguna » de Sibiu – prof : Marinela Secu)
2e prix – Paul RUS – Tu me relèves, Michaël Landernö
(Elève du lycée théorique « Axente Sever » de Medias – prof : Monica Mot)
3e prix – Raluca Georgiana CATALINOIU – Rêve d’enfants, Shy’m
(Elève du Collège National « Gheorghe Lazar » de Sibiu – prof : Ana Tabusca)
Mention spéciale – Madalina POPA – Tombée du ciel, TAL
(Elève du Collège agricole « Daniil Popovici Barcianu » de Sibiu – prof : Minodora Beza)

Bravo à tous, c’était super!
A l’année prochaine!

 

Le clip du vendredi s’est mis à Courir les Rues

Publié: 3 avril 2015 par Ekip Festival dans Le clip du vendredi

Courir les Rues, groupe de chanson apprécié pour ses textes et sa musique cuivrée, s’est forgé depuis 2005 une solide réputation scénique à travers  toute la France.
Pour nous présenter son nouvel album réalisé par Robin Leduc, le groupe étoffe sa palette musicale en ajoutant la basse électrique et les claviers à son set habituel (batterie, contrebasse, guitare, accordéon, cuivres).

Courir-Les-Rues
Courir les Rues chante le quotidien des sentiments avec humour, tendresse et sincérité.
Fragilité et puissance, électrique et acoustique se côtoient naturellement. Le spectacle est rythmé, les lumières et la mise en scène surprenantes: au plaisir des oreilles se joint celui des yeux.
C’est une chanson qui touche avec simplicité, grâce et enthousiasme. Laissez-vous porter par la musique et les mots! (http://www.courirlesrues.com)

Le clip du vendredi est bien plus qu’une bagatelle

Publié: 27 mars 2015 par Ekip Festival dans Le clip du vendredi

ariane brunetAvec sa voix douce et solide, ses musiques riches et accrocheuses, la jeune auteure-compositrice interprète québécoise de 22 ans présente son second album. Cet opus témoigne d’une évidente lucidité acquise depuis 2010, année de la sortie de Le pied dans ma bulle, premier album de l’artiste. C’est ainsi que l’amour, thème chéri de la jeune femme, ne rimera plus inévitablement avec toujours… La candeur cédant ici un peu de place à l’ironie, le résultat est des plus réjouissants. Entreprenant son apprentissage du piano, de la guitare et du chant dès son tout jeune âge, Ariane Brunet fera ses études collégiales en jazz et universitaires en communications. Elle lance un premier album, Le pied dans ma bulle, en octobre 2010 et se retrouve parmi les dix finalistes du Prix Félix-Leclerc le printemps suivant. En lice dans la catégorie « Révélation de l’année » du Gala de l’ADISQ 2011. Printemps 2012, Ariane assure la première partie de l’humoriste Jean-Michel Anctil et offre une prestation remarquée au Gala Artis. L’année 2012 s’achève en beauté. Bien avec toi est en nomination à l’ADISQ en tant que Chanson populaire de l’année. Elle voit également sa pièce Aime-moi remporter le Prix SOCAN récompensant les chansons les plus entendues à la radio canadienne l’année précédente. (musique.fnac.com)

Les plus belles heures du clip du vendredi

Publié: 13 mars 2015 par Ekip Festival dans Le clip du vendredi

Chanteur aux multiples facettes, Julien Estival est capable de se métamorphoser tour à tour en séducteur cynique ou en amoureux transi, d’alterner romance groovy et ballade pop, de se faire tendre ou féroce, cruel ou sensuel. Le tout, sur des mélodies à l’efficacité redoutable, scandé d’une voix aux basses vibratiles, une voix de crooner à vif, à l’ironie sous jacente et à l’humeur câline.
julien estival2La chanson n’est pas arrivée brutalement dans la vie de Julien Estival.  Il écrit de la poésie dès l’âge de douze ans et commence à mettre des mots sur de la musique à dix-huit. Tout en explorant la musique classique, avant de se tourner vers Brassens, Brel, puis Jeff Buckley et Radiohead, il suit un cycle habituel: études de lettres, professorat, avec stages dans l’édition, piges dans la presse… Finalement la musique prend le dessus et le conduit vers les scènes locales,  les tremplins régionaux, puis les premières parties de La Grande Sophie, Cœur de Pirate, Arthur H ou Julien Doré. Il prendra définitivement sa place dans la chanson française avec un passage par les Rencontres d’Astaffort de Francis Cabrel et une série de concerts avec Maxime Le Forestier. Après deux albums autoproduits en 2005 et en 2008, le label Polydor/Universal publie La vie promise en juin 2013. Julien Estival écrit beaucoup mais prend son temps pour polir des chansons qui obéissent à ses exigences:
«D’abord, une mélodie qui séduit l’oreille et qui invite à écouter les paroles. Et je veux parler à tout le monde avec la langue de tout le monde. Ne pas être un chanteur bobo.» (julienestival.com)

Après leur participation en 2014 au jury de la finale de Chants, sons sur scène à Baia Mare, Dalton Télégramme reviennent en Roumanie: ils seront le 4 avril à Bucarest (concert à 21h au Control Club, billets http://eventbook.ro/event/daltontelegramme) et le 6 avril à Iasi.

dalton télégramme

Héritiers de l’esprit folk typique du delta de l’Amblève (rivière ardennaise de la région de Liège pour les moins intimes), les quatre membres de Dalton Telegramme emmènent leur public sur une sorte de Route 66 musicale invitant à respirer à pleins poumons les airs des grands espaces américains. Country, bluegrass, cajun, surf, chantés en français, se font entendre, rehaussés de tout un instrumentarium en rapport: banjo, ukulélé, guitare, …
Avec Dalton Telegramme, les envolées pop des Beatles et l’univers facétieux des dessins animés made in USA, tels que « Huckleberry » et « Ghostbusters », ne sont jamais loin. Quant au texte, plus « signifiant » que « signifié », il agite ses formes, secoue ses plumes, aide la musique à déployer ses ailes.
Lauréats de l’édition 2010 du « Franc’Off », les artistes ont également remporté une série de prix lors du concours « Musique à la française » 2011, dont celui des « Francofolies ». Trois des musiciens ont aussi participé à la joyeuse aventure d’Orféo qui a tourné durant deux saisons pour les Jeunesses Musicales.
Dalton Telegramme, c’est la promesse de mélodies intensément inspirées par l’esprit sixties, dans une pétulante atmosphère acoustique. (jeunessesmusicales.be)

« Traieste-ti visele », le conseil de Mary* l’Asterisque

Publié: 3 mars 2015 par Ekip Festival dans Non classé
Tags:

Après sa participation en 2012 au jury de la finale de Chants, sons sur scène à Baia Mare, Mary* l’Asterisque revient en Roumanie en 2015 : elle sera les 28 et 29 mars à Buzau, le 1er avril à Alexandria, le 3 avril à Bucarest (concert à 21h au Control Club, billets http://eventbook.ro/event/mary) et le 5 avril à Pitesti.

Un phrasé soul, des rythmiques groovy, un chant aux accents afro hip hop, des ambiances trip hop, tout cela caractérise le style qu’elle se forge sur scène.
Elle gratte, tape, pince, chante, rappe, invite la beat box.., s’installe alors une joute jubilatoire avec la machine. Mary* L’Astérisque est avant tout musicienne, impulsive, sensuelle, aux textes qui ne laisse pas indifférents. Ici, l’inflexion, le son des mots à travers la voix viennent servir la musique.

mary l'asterisque

Comme une bonne étoile associée à son nom, elle s’est accolée un astérisque (et périls si tu l’oublies), peut-être pour mieux percer cette pudeur qui la caractérise et qu’elle nous livre dans ces chansons. Mary* L’Astérisque a eu l’occasion d’être invitée en première partie d’artistes tels que Alexis HK, La Rue Ketanou, Tété, Amadou & Mariam, Les Ogres de Barback, Pauline Croze, Fred Metayer, Rose, Vincent Delerm, Camille Bazbaz, Victoria Tibblin, Camélia Jordana, Elvis Perkins, Martins Taylor & Steve Howle, Olivia Ruiz, Féfé, Christophe Maé, Brigitte, Winston McAnuff
En 2011, elle remporte le tremplin Pic d’Or (Tarbes), et est élue Talent Acoustic (TV5Monde). Ce titre lui permettra notamment de jouer son titre à l’Olympia dans le cadre du festival Generation Reservoir le 8 mars 2012, et de voir son titre diffusé par le réseau Francophonie Diffusion vers les radios du monde. Page Francodiff de MARY* (commentaires des radios) .Elle se voit également invitée en Roumanie (mai 2012) par le festival Chants, sons sur scène, et par le festival Femmes Funk en Nouvelle-Calédonie (octobre 2013). En mai 2014, elle ira mettre en place un atelier au Bénin, invitée par l’Institut Français.En 2013 – 2014 : lauréate du tremplin Music On Stage (Star’s Music), finaliste tremplin START-REC (Asso LPE), Musicienne du métro parisien (RATP). (nathalie-rosendo.fr)

Après leur participation en 2013 au jury de la finale de Chants, sons sur scène à Baia Mare, Rapsodie reviennent en Roumanie en 2015 : ils seront le 2 avril à Bucarest (concert à 21h au Control Club, billets http://eventbook.ro/event/concert-rapsodie-firma-club-control), le 4 avril à Targu Jiu et le 6 avril à Satu Mare pour les Qualif’ de Chants, sons sur scène 2015.

rapsodie-galerie-2

Le groupe Rapsodie propose un métissage inédit entre le rap et la musique classique.
Au commencement, c’est l’histoire d’une rencontre entre Sofiane PAMART et Samy alias Tikaby. L’un est pianiste, l’autre MC de la métropole lilloise. Rejoints par deux musiciens, Emmanuel AUDU (bassiste) et Théotime DIERENDONCK (batteur), puis par le rappeur Paranoyan, le mouvement Rapsodie prend de l’ampleur, leur musique de l’amplitude. En 2012 Rapsodie remporte le concours Les Talents Acoustic, organisé par TV5Monde.

Après Prélude, EP 5 titres sorti en juin 2013, le groupe prépare aujourd’hui la sortie de leur premier album intitulé Fugue.
Tel le rat au noeud papillon, symbole choisi par le groupe pour sa persévérance, les 5 musiciens poursuivent leur chemin avec passion et détermination.

Le Clip du vendredi fait « Mine de rien »

Publié: 20 février 2015 par Ekip Festival dans Le clip du vendredi

De magnifiques textes jouant avec la langue française, ses sons, ses sens, des arrangements musicaux d’une imparable efficacité, de la vie sur scène, une complicité sans pareil, c’est ça, La Mine de rien!

la-mine-de-rien groupe

Depuis 2002 et autant d’années de tournées palpitantes, plus de 600 concerts en France et à l’étranger, 4 albums studio et un album live, La Mine de rien poursuit sa carrière artistique. Une musique aux influences multiples appelant au corps, à la festivité, et des textes introspectifs, quelque peu désabusés, voici toute la complexité et la richesse du style d’un groupe, que l’on rangera par facilité au rayon  » Chanson française « .